La relaxation selon Jacobson


Les principes de la méthode Jacobson

Après une étude portée sur les bases physiologiques de l’émotion, le médecin Edmund Jacobson créa plus tard, une méthode de relaxation qui repose sur la relation émotions-tensions musculaires. Pour Jacobson, il existe une étroite relation entre le cerveau et les muscles. Ce qui explique que souvent en fin de journée, à l’issue de dures activités mentales, on souffre d’une fatigue morale. C’est à partir de cette similitude que Jacobson mettra alors au point la technique de relaxation progressive dont l’objectif est de réduire volontairement le tonus musculaire au repos.

Concrètement, la méthode Jacobson peut se définir comme une véritable relaxation psychologique. En effet, cette technique figure parmi les plus rares. Le sujet est amené à reconnaître les tensions musculaires résultant des tensions émotionnelles et apprend à les relâcher volontairement. Le principe de la méthode est très simple. Pour Jacobson, la relaxation ne s’obtient pas en se reposant ou en dormant. La vraie relaxation s’obtient par une réduction volontaire du tonus musculaire au repos. En plusieurs périodes, les muscles volontaires tels que les biceps ou les triceps sont relâchés, avec à chaque fois une prise de conscience.

Se relaxer en deux étapes avec la technique Jacobson

La méthode de relaxation progressive proposée par Jacobson se répartit en deux étapes. La première, appelée « moment de relaxation générale » consiste à un travail de « repérage ». Allongé sur le dos, cette première partie est réalisée dans un cadre très calme, loin du bruit et des agitations et libre de toute intrusion. Elle consiste à reconnaître la sensation de contraction d’un muscle ou d’un groupe de muscles puis d’apprendre à le relâcher petit à petit. L’objectif de cette partie est de réussir au final à relaxer le corps dans son entier.

La deuxième étape appelée « relaxation différentielle », réalisée en position assise, consiste à réaliser des flexions au niveau des muscles volontaires : des bras ou des cuisses par exemple ! Et ce, pendant une demi-heure environ. Après ces flexions, relâchez de nouveau, toujours volontairement. Le but ? Savoir relâcher un muscle tandis que d’autres sont en activité ! Après plusieurs flexions, le sujet doit normalement ressentir une nouvelle sensation de relâchement musculaire très bénéfique. C’est justement ce laps de temps durant lequel, le sujet apprend à mieux maîtriser la quantité d’énergie nécessaire pour toutes les activités.


L'information qui vous est fournie ici tente de vous apporter des renseignements pertinents sur un certain nombre de données dans le domaine du bien-être, de la détente et du massage. Ces renseignements vous sont transmis à titre purement indicatif et doivent être utilisés sous votre entière responsablilité. Ces informations n'étant ni complètes, ni exhaustives il vous appartient de procéder à toutes les vérifications nécessaires sous votre entière responsabilité et de les utiliser à vos risques. Ces informations ne pourront en aucun cas remplacer un quelconque diagnostic, avis ou traitement médical. Pour cela il vous appartient de vous renseigner auprès de votre médecin traitant.

Autres articles Autres activités santé

0 | 10 | 20 | 30

Rubriques et thématiques proches massage, santé, bien-être




Thématiques principales du site



Liens commerciaux
  • S'inscrire pour être tenu au courant des derniers salons beauté, esthétique, bien-être, massage et santé
  • Suivre l'activité éditoriale sur Info-massage
  • Gagner des places gratuites grâce à Info-massage lors de l'annonce de ces nouveaux salons
  • Voir la liste des salons


Retrouvez toutes vos infos massage sur Info Massage cnil n°1167279  © Interactive Promotion