Les secrets de l’églantier


L’églantier ou gratte-cul

L’églantier est reconnaissable grâce à ses 5 pétales roses ou blancs et ses nombreuses étamines. Chez les Romains, les fleurs servaient à aromatiser le vin et les desserts après la macération des pétales. Au Moyen-Orient, elles sont utilisées pour la confection de confitures, Elles servent de légumes et aromatisent le thé en Chine. Les fruits ou cynorhodons sont riches en vitamine C et se composent d’akènes qui sont durs et velus d’où le nom « poil à gratter ». À maturité, les akènes contiennent des bourses charnues rouge vif. Les fruits sont sources de provitamines A, de vitamines B, P, K et E.

Les fruits de l’églantier ont des propriétés antiscorbutiques, antiseptiques et antigrippales. Ces fruits sont également efficaces contre la diarrhée et l’atonie digestive. Les fruits sont utilisés en phytothérapie et stimulent la fabrication des éléments dans le sang tels que les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Ils sont également diurétiques, laxatifs et sont efficaces pour lutter contre le refroidissement. Les inflammations des gencives sont soulagées par la consommation des fruits, la coagulation du sang est régulée. Les fruits combattent ainsi la fatigue et stimule les défenses de l’organisme.

L’utilisation de l’églantier

En Scandinavie, les fruits étaient incorporés dans la nourriture comme la soupe ou le porridge ; en Suisse et en Allemagne, ils servaient pour la fabrication de vin ou de bière ; en France, ils servaient d’ingrédients pour les pâtisseries ou les confitures. Le cynorhodon peut servir de thé en décortiquant 30 à 60 g de fruits dans un litre d’eau bouillante jusqu’au refroidissement. Il est important de bien filtrer les poils pour obtenir une boisson riche en vitamine C qui est diurétique, excellente pour les personnes sujettes à la constipation. En compote, les fruits sont bien lavés et mixés. Cette préparation a des propriétés antiasthéniques et anti-infectieuses, parfaites contre la fatigue, la grippe ou les infections virales saisonnières.

Le bédégar qui est une petite touffe hirsute et rougeâtre présent sur les pieds des églantines est préparé pour une solution astringente. Pour un litre d’eau bouillante, il faut 50 g de bédégar, à laisser infuser pendant 10 minutes. La préparation est excellente contre la diarrhée sans fièvre, pour soigner les plaies, les ulcères chroniques et l’hygiène buccale, particulièrement sur les aphtes. Les pétales de fleurs sont utilisés pour nettoyer la peau sujette à l’acné ou aux inflammations. Le bourgeon ou le jeune rameau sont servis en macération glycérinée. Elle sert pour traiter les allergies respiratoires comme la rhinite ou l’asthme et pour soulager la migraine.


L'information qui vous est fournie ici tente de vous apporter des renseignements pertinents sur un certain nombre de données dans le domaine du bien-être, de la détente et du massage. Ces renseignements vous sont transmis à titre purement indicatif et doivent être utilisés sous votre entière responsablilité. Ces informations n'étant ni complètes, ni exhaustives il vous appartient de procéder à toutes les vérifications nécessaires sous votre entière responsabilité et de les utiliser à vos risques. Ces informations ne pourront en aucun cas remplacer un quelconque diagnostic, avis ou traitement médical. Pour cela il vous appartient de vous renseigner auprès de votre médecin traitant.

Autres articles Phytothérapie

0 | 10


Liens commerciaux
  • S'inscrire pour être tenu au courant des derniers salons beauté, esthétique, bien-être, massage et santé
  • Suivre l'activité éditoriale sur Info-massage
  • Gagner des places gratuites grâce à Info-massage lors de l'annonce de ces nouveaux salons
  • Voir la liste des salons


Retrouvez toutes vos infos massage sur Info Massage cnil n°1167279  © Interactive Promotion