Thermes et bains public, comprendre leurs racines

Dans la grande majorité des mythologies, l’eau avait un caractère sacré associé à la vie, à la fécondité mais aussi à la mort. Elle est symbole de vie, de santé et est une ressource précieuse dont ses vertus n’ont pas fini d’être exploitées.


Dès l’Antiquité, nos ancêtres se préoccupaient déjà de leur forme physique et mentale ainsi que de leur beauté et de leur détente. En effet, les Egyptiens se frottaient par exemple la peau avec le limon du Nil puis se nettoyaient la peau avec une pâte composée de cendre et d’argile avant de se faire masser avec une huile parfumée.

Chaque population a ainsi développé par la suite ses propres thermes. Par exemple, chez les Grecs, il s’agissait tout d’abord d’un lieu de taille modeste avec une piscine froide, des baignoires pour bains chauds et un bain de vapeur. Par la suite, ils ont développé les gymnases en tant que lieu d’exercice physique mais aussi lieu où l’on acquiert un certain nombre de connaissances. Peu à peu, les bains à l’intérieur de ces lieux ont pris de l’importance et les thermes ont accueilli des soldats, de jeunes athlètes et ont été conçus pour le développement artistique et intellectuel du peuple. C’est à partir de la fin du IIème siècle avant J.-C que de la chaleur a traversé les murs des salles et que les bains publics sont apparus.

Chez les Romains, de nombreux thermes se sont aussi développés et accueillaient toutes les catégories de la population qu’ils soient riches, pauvres, esclaves… Il s’est alors crée tout un rituel vivifiant où le baigneur passait de salle en salle.

Au Moyen Age, un grand nombre de bains sont également apparus sous Charlemagne qui nageait avec ses invités dans sa piscine. De plus, à cette époque, les bébés étaient lavés plusieurs fois par jour. Les bains se sont alors intégrés à la vie quotidienne de tous et l’on en trouvait partout. Ils sont ainsi devenus populaires et l’on s’y rendait pour se détendre, retrouver ses amis et discuter.

Fin du XVème siècle début du XVIème siècle, les bains ne sont plus autant sollicités et perdent leur aspect ludique et l’eau est considérée responsable des épidémies et des maladies. A cette époque, la syphilis a fait son apparition, les eaux sont devenues polluées à cause du reversement à l’intérieur des déchets des bouchers, des tanneurs et teinturiers. Ceci s’est poursuivi lors de la Renaissance et se sont alors développés les parfums et les fards.



Répondre à cet article

L'information qui vous est fournie ici tente de vous apporter des renseignements pertinents sur un certain nombre de données dans le domaine du bien-être, de la détente et du massage. Ces renseignements vous sont transmis à titre purement indicatif et doivent être utilisés sous votre entière responsablilité. Ces informations n'étant ni complètes, ni exhaustives il vous appartient de procéder à toutes les vérifications nécessaires sous votre entière responsabilité et de les utiliser à vos risques. Ces informations ne pourront en aucun cas remplacer un quelconque diagnostic, avis ou traitement médical. Pour cela il vous appartient de vous renseigner auprès de votre médecin traitant.
Liens commerciaux
  • S'inscrire pour être tenu au courant des derniers salons beauté, esthétique, bien-être, massage et santé
  • Suivre l'activité éditoriale sur Info-massage
  • Gagner des places gratuites grâce à Info-massage lors de l'annonce de ces nouveaux salons
  • Voir la liste des salons

Les rubriques massages





Retrouvez toutes vos infos massage sur Info Massage cnil n°1167279  © Interactive Promotion